junior ouiam

Les pratiques arbitraires à la frontière belge

3/5/2022

En septembre et décembre 2021, la presse alertait sur l’arrestation et la détention de Junior Wasso, venu étudier à l’UCL, puis sur celles d’Ouiam Ziti, venue passer les fêtes de fin d’année avec son frère dans le nord de la France. Tous deux ont été arrêtés à l’aéroport et détenus en centre de détention pour personnes migrantes, alors qu’ils possédaient un visa en règle.

Ce 3 mai 2022, leurs avocates ont intenté une action devant le Tribunal de première instance de Bruxelles, afin d’obtenir réparation des dommages causés par l’État belge à leurs clients. Au-delà de la décision que prendra le Tribunal de première instance dans ces deux situations, c’est bien l’ensemble de la politique de retour forcé qui est remise en question. Il est urgent de mettre fin à l’opacité qui règne à nos frontières. Un contrôle démocratique et indépendant est une première étape indispensable pour que nos aéroports ne soient plus des zones de non-droit pour les personnes de nationalité étrangère, qu’elles soient ou non munies d’un visa.

Télécharger

"La Belgique poursuivie pour ses pratiques arbitraires à la frontière" - communiqué de presse

Télécharger le rapport