Combien de temps peut-on être détenu·e dans un centre fermé ?

La durée de détention diffère en théorie et en pratique.
En théorie, la loi prévoit une période initiale de deux mois, ainsi que des conditions pour pouvoir prolonger la détention jusqu’à huit mois supplémentaires (par exemple, si la personne est considérée comme un « danger pour l’ordre public »).
En pratique, il peut parfois s’avérer difficile d’obtenir les documents de voyage nécessaires. En outre, en cas de tentatives d’expulsion « ratées », l’Office des étrangers prend une nouvelle décision de détention, remettant le compteur à zéro. De cette façon, l’Office des étrangers peut contourner les délais maximums légaux.