Comment fonctionnent les centres fermés ?

Les centres de détention ressemblent à des prisons. Les détenu·e·s sont surveillé·e·s en permanence par des caméras et des gardien·ne·s, sont soumis·e·s à des fouilles répétées et ont un accès très limité à un espace extérieur. Les portes séparant les différentes ailes sont toujours fermées à clé, les détenu·e·s vivent entouré·e·s de clôtures ou de murs avec du fil barbelé. Tous les aspects de la vie quotidienne sont régis par les règles strictes d’un régime de groupe et toute infraction à ces règles peut être sanctionnée par une période d’isolement disciplinaire. Il existe un droit d’accès strictement contrôlé pour les personnes extérieures. Par ailleurs, les journalistes n’y sont pas admis·e·s et les captures d’images n’y sont en général pas permises.