Il y a-t-il des enfants en centres fermés ?

Les familles avec enfants mineur·e·s sont détenues dans des « maisons de retour ». Elles sont réparties sur différents sites (Tubize, Beauvechain, Sint-Gillis-Waas, Zulte et Tielt) et comprennent au total 27 unités, pour une capacité totale de 169 places. Il s’agit d’une forme alternative de détention : certains déplacements, comme aller à l’école sont en principe permis, mais les familles font l’objet d’un titre de détention et rentrent dans le régime légal de la détention administrative, ce qui reste contraire à l’intérêt supérieur de l’enfant.
Depuis 2017, le centre fermé 127bis dispose, en plus, sur son site même « d’unités familiales fermées » pour la détention des familles avec enfants mineur·e·s. Ici, contrairement aux maisons de retour, aucune liberté de mouvement n’est admise. Ces unités fermées sont, comme dans les centres fermés, entourées de barbelés et ne permettent à aucun membre de famille d’en sortir. Pour l’instant, plus aucun·e enfant n’y est détenu·e, mais rien ne garantit que cela n’arrivera plus dans le futur.