Quelle est la position de Move concernant la politique de retour ?

La politique migratoire menée depuis des années en Belgique et en Europe privilégie les frontières et leur contrôle à la place des personnes migrantes dans notre société et au rôle qu’elles y jouent.
Trop souvent, cette politique ignore les rêves, les vulnérabilités, les faiblesses et les forces de ces personnes. Une politique qui se concentre essentiellement sur l’enfermement et l’expulsion des personnes ignore cette réalité complexe et est donc un échec. Le coût humain et social de la politique de coercition et de privation de liberté est, par ailleurs, immense. Or, le retour subi dans la contrainte n’est jamais une solution durable.